Les Artisans du Podcast
Chargement…
Nouveaux usages

L'application Juice :
l'IA au service de l'audio

Pour guider l'application audio, il vous suffit de voler de vos propres oreilles…

Stéphane Dadian est co-fondateurs de l’application Juice avec Rafi Haladjian. Une application qui permet de s’informer grâce à l’audio, avec quelques petites particularités : contenus ultra personnalisés (podcasts, news, musiques) et voix de synthèse pour diriger l’auditeur. Plus besoin de ses yeux, ni trop de ses mains, juste de ses oreilles, d’où cette phrase accrocheuse sur l’application, « Vole de tes propres oreilles ». Pourquoi ? Interview.

Écoutez le meilleur de l’interview ci-dessus, ou parcourez-la en lisant ci-dessous.

“ C’était une manière de dire aux auditeurs de se libérer de leurs écrans en les accompagnant par l’audio. ”

La vidéo de présentation de Juice
 » Il y a une explosion de l’audio « 

Vous avez créé cette application avec Rafi Haladjian. Comment vous êtes-vous rencontrés ? 

Je l’ai rencontré lors d’une conférence lorsque j’étais au lycée.

Portrait de Stéphane Dadian
Stéphane Dadian

Le son a-t-il toujours fait partie de votre vie ? Quel est votre parcours professionnel ?

Je me suis d’abord spécialisé dans la compréhension du langage naturel, puis dans l’audio par mes études. Quand on s’est rencontrés, nous nous sommes rendus compte que nous faisions le même constat. Il y a une explosion de l’audio et les opportunités vont avec.

Comment est née cette idée de Juice ?

C’était lors d’un dîner entre Rafi et un ami à lui. Au cours de ce dîner, ils discutaient de la prothèse auditive que son ami porte et il s’est demandé pourquoi ne pas développer ça, mais pour tout le monde. La technologie est déjà là pour ça.

Comment êtes-vous venu vous greffer à ce projet ? 

Il m’a parlé de cette idée et je faisais le même constat que lui sur l’audio et les écouteurs connectés, cela m’a tout de suite beaucoup parlé.

Combien de temps entre l’idée de Juice et le lancement de l’application ? 

Jusqu’au lancement de l’application… environ 2 ans.

Quelles ont été vos inspirations pour créer Juice ? Quel est votre business model ? 

Nous voulions informer l’auditeur en temps réel, mais en lui apportant tout son contenu préféré : ses news, ses podcasts, sa musique. Notre business model est assez classique : vendre des abonnements payants sans publicité aux utilisateurs qui n’en souhaitent pas. On se différencie, car l’on voudrait tendre vers une publicité nouvelle avec des voix de synthèse. « 

 » Nous sommes fiers de nos voix de synthèse « 
Le principe de Juice

Comment est venue cette idée d’intégrer des voix de synthèse ? 

On était obligé d’utiliser des voix de synthèse si l’on voulait faire la personnalisation et la contextualisation qu’on souhaitait. Contrairement à d’autres, nous faisons le choix d’être fiers de ces voix de synthèse au lieu d’en avoir honte.

Parlez-vous d’intelligence artificielle ? 

Bien sûr, l’intelligence artificielle est entrée dans les mœurs, on en a partout, on ne peut plus vivre sans. Pour nous, c’était indispensable de créer avec de l’intelligence artificielle.

 » Les limites sont les usages « 

Qui sont ces voix de synthèse ?

Sur notre site, nous mettons en avant des journalistes (enfin, des voix de synthèse). Nous considérons qu’elles font partie de l’équipe et ça fait également partie du jeu.

Envisagez-vous par la suite de créer votre propre contenu ? 

D’une certaine façon, nous le faisons déjà. Dans Juice, on a des services annexes comme la météo, une horloge parlante ou de l’actu. Il s’agit pour nous de contenu concret. Mais nous ne créerons pas du contenu comme on l’entend, nous n’envisageons pas de créer nos propres podcasts.

Photo de nelly Dornel et Stéphane Dadian
Nelly Dornel, Stéphane Dadian

Accéder à Juice >>

Interview du 24 mars 2022.

No Comments

Laissez un commentaire

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu, pour vous offrir des fonctionnalités en matière de médias sociaux et pour mieux vous connaître. Ainsi, nous partageons ces informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux et pour analyse. – View more
Accepter